Les métiers d’avenir dans le domaine de la santé

Les secteurs de la santé sont l’un des principaux recruteurs de France. La fonction Publique Hospitalière dénombre notamment 1,1 millions d’actifs. Il y a trois grands domaines recruteurs actuellement : le médico-social, les dispositifs médicaux et l’industrie pharmaceutique.

Le secteur de la santé et du social, des métiers d’avenir

Dans le médico-social, les établissements de soin, et notamment les EPHAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) médicalisés, ont toujours autant besoin de médecins, infirmiers et aides-soignants. C’est un secteur dynamique qui souffre d’une image médiatique néanmoins mitigée. Les conditions de travail ne sont pas faciles mais les perspectives d’évolution y sont réelles tant le secteur est en forte croissance. Les jeunes qui se tournent vers cette filière trouveront rapidement un poste.

Tout d’abord, dans les 10 années à venir, les métiers du social vont continuer d’évoluer. Entre l’allongement de la durée de vie et l’accroissement des aides sociales pour les personnes dans le besoin, mais aussi le développement des services aux personnes et aux familles, le secteur aura très certainement besoin de main d’oeuvre. Ainsi, les métiers qui recrutent le plus sont : aide médico-psychologique, auxiliaire de vie sociale, aide à domicile, assistant(e) maternel(le).

Concernant le domaine du médical, le secteur connaît même un manque de personnel dans certains métiers, comme aide-soignant ou encore infirmier. Les métiers en rapport avec la rééducation recrutent beaucoup, notamment les Masseur-kinésithérapeute,Orthophonistes, Ergothérapeutes, Pédicure-podologue. On trouve aussi de nombreuses possibilités dans les métiers de l’appareillage : opticien-lunetier, prothésiste, orthopédiste et les métiers de soin : auxiliaire de puériculture, infirmier anesthésiste, infirmier en psychiatrie.

 

 

« Les perspectives d’évolution y sont réelles tant le secteur est en forte croissance. »

Zoom sur l’industrie pharmaceutique et plus particulièrement le secteur de la biotechnologie

Dans l’industrie pharmaceutique, plusieurs métiers ont le vent en poupe. C’est notamment le cas des affaires réglementaires, de l’assurance et du contrôle qualité qui sont très en demande. Les fonctions commerciales sont également en quête de nouveaux profils. Le « business developper » est un métier de plus en plus porteur. Sa fonction consiste à trouver de nouveaux distributeurs sur une zone géographique donnée, puis de mettre en place des partenariats et veiller à la commercialisation des produits.

Dans le secteur des biotechnologies, qui représente 10 000 emplois en France, les biologistes ont le vent en poupe. Les laboratoires font appel à leurs services pour répondre aux nouveaux besoins en médicaments et rester actifs en matière d’innovation.